top of page

Présidente de la section « Art Digital & Vidéo » du Salon d'Automne (2016-2024), LE  Salon historique d'Art Contemporain

Le Salon d'Automne fera partie de son parcours ...

La plus prestigieuse institution d'Art Contemporain pour avoir lancé les courants majeurs comme le fauvisme, l'expressionnisme et le cubisme, exposé les plus grands de tous les Arts depuis 1903, de Rodin à Renoir, en passant par Jourdain, Cézanne, Matisse, Picasso, Derain, Kandinsky, Van Dongen, Dali, Dior, Vuitton, Debussy, Ravel, Cartier-Bresson, Jean-Loup Sieff, Irving Penn, Yann Arthus Bertrand en photographie, Ousmane Sow, Cabu, Wolinski, Moebius , Franquin (la liste est si longue qu'on ne pourrait tous les citer),

 

Ce sont  après 15 ans de carrière et bien des distinctions honorifiques qu'Isabelle aura eu l'honneur de faire de ses acteurs.

 

Sélectionnée à l'unanimité en 2013 pour la très haute qualité de son travail artistique par le jury du Salon d'Automne, c'est ainsi que débuta, en effet, l'aventure pour Isabelle Schmitt au sein de cette fabuleuse institution, sous la présidence de Monsieur Zénobel, Président de la section "Photographie".

Considérant la qualité de son travail d'exception, un caractère pictural fabuleux dans ces œuvres digne d'un grand maître, Monsieur Noël Coret, Président du Salon d'Automne (2004 - 2015) sollicita à cette époque le conseil d'administration pour qu'Isabelle fasse partie des rares artisteqexceptions de cette institution et soit nommée sociétaire dès la première année !

Cette même année tout comme, grâce à son univers,  une première œuvre photographique sera acceptée et exposée lors de l' exposition collective France - Japon au National Art Center de Tokyo : c'est ainsi et grâce à son travail que la section photographie commencera à y participer !

C'est après 2 années en qualité de membre du Conseil d'administration du Salon d'Automne International sous la présidence de Noël Coret qu'Isabelle rejoindra l'équipe de Sylvie Koëchlin au Salon d'Automne et ce, en qualité de membre du Conseil d'administration, de Trésorière - adjointe, tout comme de Présidente de la section « Art Digital et Vidéo ».

Ces 9 dernières éditions, elle aura développé cette section d'avant-garde pour mettre en lumière des artistes aux parcours d'exception lors de l'exposition annuelle, tout comme via des partenariats : presse spécialisée ou non,  acteurs du numérique tels Adobe.

Membre du Conseil d'Administration et du Comité du célèbre Salon d'Automne depuis 2015, Isabelle Schmitt est à ce jour connue dans le monde entier, autant pour son travail photographique que pour son implication dans le milieu de l'Art, son rôle de currator,  son côté avant-gardiste et visionnaire,

DANS LE MILIEU DE L'ART

Danse @ Isabelle Schmitt

Concepteur lumière François Bideau

Isabelle est devenue aujourd'hui l'artiste française les plus copiées au monde.

C'est en 2012 -2013 que son univers est rentré dans le patrimoine photographique, forte de son succès autant dans le monde de la photographie et de l'audio-visuel.

 

ne pouvant attaquer toute la planète pour vol d'univers ou de concepts.

 

Photographe officiel de l'UNESCO dès l'âge de 23 ans,

membre de l'ADAGP  dès 2002,

« Prix Coup de Coeur » du Salon de la Photographie à Paris en 2011,

Sociétaire du prestigieux Salon d'Automne du Grand Palais (2013) à Paris,

en tête d'affiche de la Nuit de la Photographie Contemporaine à Paris – La Défense (2013),

« Toile d'Or de l'année 2014 » à Art en Capital au Grand Palais, ,

Sociétaire de la prestigieuse Fondation Taylor (2017)

cette photographe-auteur expose ses photographies urbaines depuis plus de 10 ans dans les plus grands musées internationaux comme le Grand Palais à Paris, le National Art Center de Tokyo au Japon ou lors d'événements artistiques majeurs en France et en international où son travail aura fasciné, inspiré.


De l'Orient en passant par l'Amérique, l'Europe ou l'Asie, du Palais Kherreidine à Tunis au Palais Constantin à Saint Pétersbourg, l'Espace Cardin à Paris, au Centre d'Art Contemporain de Xi'An, au musée Huan Yang de Pékin en Chine, voire sur les écrans géants de Time Square aux Etats-Unis, ses oeuvres photographiques ont été découvertes à ce jour par des milliers de visiteurs et ce, dans le monde entier.

Préservant ses idées et très peu active à ce jour sur les réseaux sociaux, l'on peut découvrir ceci-dit le travail photographique d'Isabelle lors de solos ou d'expositions collectives, dans le domaine de l'édition, tout comme son travail de scénographe, commissaire d'expositions ou galeriste indépendante lors de prestigieux événements d'Art contemporain et plus particulièrement dans le domaine de l'Art digital !

Son travail, vendu aux enchères à la célèbre Hôtel de Vente Drouot, est côté chez Artprice,

la référence internationale dans le monde de l'art !

PUBLIÉE DANS L'ANONYMAT OU AU GRAND JOUR

Depuis les années 2000, il faut savoir aussi que son nom aura été connu dans la profession, le milieu de la photographie et de l'audiovisuel : dès le début et tout au long de son parcours, elle aura en effet été suivie de très près par de nombreux influenceurs de l'image (directeurs d'agences, rédacteurs en chef, studios TV et cinéma).

Commençant à l'âge de 23 ans par le reportage avec des maisons d'exception comme la DGIC de l'Hôtel de Ville de Paris sous la direction d'Eric Lefeuvre puis à l'UNESCO, dont elle aura été une des photographes officiels de leur siège social (2000-2002), elle se sera  de suite imposée par ses images et ses portraits.

Freelance après ces deux expériences, elle aura ensuite suivi des événements majeurs internationaux comme le Centenaire du Salon de l'Aéronautique de Paris – Le Bourget, réalisé des reportages mais aussi portraits des plus grands, en passant par des présidents comme Hugo Chavez, Jacques Chirac, Obasanjo, Kotcharian, voire des stars du sport en compétitions comme David Douillet, Venus Williams, Rafael Nadal, traité quelques défilés de haute couture

 

Elle aura également collaboré avec le monde de la presse (MaxPPP) ou de l'édition.

 

Son nom aura ainsi circulé en image pour illustrer des sujets de presse ou de sociétés en international.


Mais c'est depuis sa couverture et double page dans le célèbre Réponses Photo, pour leur spécial HS « Univers Urbains – Photogénie de la Ville », (mensuel n° 252 de mars 2013) ré-édité suite à un succès fou quelques semaines après sa parution, qu'au delà du prestige de faire partie des grands photographes de leur magazine mais aussi 7 ans de transmission de savoir notamment pour Aguila Voyages qu' Isabelle lança une mode sans le savoir et inspira des milliers d'amateurs, instagramers, photographes étudiants ou professionnels.


 

En une petite décennie, son univers aux cadrages graphiques et aux jeux de reflets aura ainsi contaminé le monde de l'image, de la télévision au cinéma, sans pour autant que le public ne sache forcément qu'elle est celle qui aura lancé cette mode, celle qui aura tant inspiré.

SES UNIVERS, SA DÉMARCHE

Se libérant notamment des carcans imposés par les institutions pour lesquelles elle collaborait (commandes de grandes entreprises, portraits), elle a pris, dès son envol en tant que freelance, le parti de composer complètement à sa guise, sur ses sujets préférés, du portrait au patrimoine et ce, de manière décalée et parfois très originale, sa première démarche.


 

Privilégiant donc les compositions différentes et osées, son travail est aussi brut, sans retouche, une seconde démarche des plus importantes ! The one shoot !

Photographe - Auteur depuis 20 ans, c'est dès le début de sa carrière qu' Isabelle s'est notamment consacrée à la photographie urbaine, et plus particulièrement nocturne, en parallèle de ses missions d'illustrations, de reportages ou de portraits.


 

Choisissant la couleur comme composante de ses images et le « tout à la prise de vue », elle prendra le parti, dès le début des années 2000, de photographier en digital à la manière de l'argentique, choisissant les effets liés à une bonne technique, la force des cadrages, plutôt qu'aux logiciels de post-production, à l'instar d'un trompe-l'oeil.


 

Désireuse de réinterpréter les villes de manière poétique, voire originale, se faisant avant tout plaisir, elle photographie donc, depuis plus de 15 ans, les villes majeures du monde, de New -York à Saint Petersbourg en passant par Moscou, sous un angle parfois des plus fantasmagoriques.

Dès la tombée de la nuit, elle s'amuse alors à les sublimer, les revisiter, privilégiant les vues débarassées de toute présence humaine, à l'opposé de la street photographie, mode des années 1990-2000.

Victime de son succès, le style d'Isabelle Schmitt a ouvert dans le monde de l'image de réelles portes sur de nouvelles perspectives, sur d'autres regards.

La photo urbaine de nuit, les reflets, la poésie, la géometrie des cadrages sont devenues une mode !

Victime de son succès, le style d'Isabelle Schmitt a ainsi ouvert dans le monde de l'image de réelles portes sur de nouvelles perspectives, sur d'autres regards.

Photographies  @ Isabelle Schmitt - Tous droits réservés

Occasionnellement, en sortiront quelques time-lapses, de leurs côtés généralement d'un minimum de 500 images, toujours non retouchées, pour asseoir sa technicité et l'illusion d'un facteur «chance» !

Outre l'architecture, un de ses amours, elle se consacrera aussi aux lumières de payasages et au monde marin, avec toujours

cette même démarche : recomposer avec les éléments existants, mais surtout, saisir un instant particulier, rare, pour figer un moment unique et en faire jaillir un visuel «extra-ordinaire»....

Comparé à de la peinture et plus particulièrement à celle de Turner pour certaines de ses créations, le travail d' Isabelle peut ennivrer par la poésie d'une scène, la chaleur ou froideur de couleurs, une tonalité particulière, qui en font un moment unique …

Entre composition au regard féminin, voire l'extraordinaire d'un flou de bougé, un univers, une technique et un style bien à elle mais surtout, ce petit plus relevant presque de la magie, font donc que ses photographies procurent , des années après, tout autant de belles émotions.


 

Certaines de ces œuvres sont devenues aujourd'hui des photographies cultes pour leur caractère extraordinaire, un moment d'histoire qui ne se reproduira plus à l'identique, restant dans l'Histoire de l'Art Contemporain, pour le bonheur de tous ses collectionneurs !

UNE EXPERTISE RESPECTÉE

TECHNICITÉ PRISÉE & TRANSMISSION DE SAVOIR

C'est avec de telles collaborations où l'excellence était le mot maître à l'air de l'argentique et où l'erreur ne pardonnait pas qu'Isabelle aura développé un savoir-faire d'excellence.

C'est parce que la photographie urbaine et de nuit nécessite une réelle technicité qu' elle aura commencé cette transmission de savoir, univers devenu tendance,  suite à une communication d'excellence dans tous les magazines de presse et plus grands festivals photo de France de son partenaire

Aux côtés de photographes reconnus, son image sera donc associée à celle d'Aguila Voyages, référence de l'enseignement dans le voyage, partenaires de Festivals photographiques de renoms comme le Festival de la Photographie d'Arles, présenté dans des magazines de renoms comme Paris Match, Chasseurs d'images et ce, jusqu'à ce qu'ils choisissent d'arrêter cette aventure, devenue trop tendance.

Aguila Voyages l'a choisi pour rejoindre sa prestigieuse équipe en 2013 : elle commencera ainsi à enseigner à des centaines de passionnés et transmettre son savoir auprès de leur clientèle, lors de voyages ou week-end photo.

Photographes internationaux aux parcours d'exception, elle sera donc en lumière à leurs côtés pour sa technique incontestée tout comme pour son style, style qui n'aura de cesse inspiré, été copié.

Son univers continuera à se diffuser …. On le retrouve à ce jour sur toutes les publicitées de grande marque, dans le milieu télévisé, du reportage au journal de 20 heures, comme maintenant dans les shows.  La mode des reflets est aujourd'hui au summum !


Après presque 7 années de transmission de savoir, en plus d'articles techniques pérennes que l'on retrouve dans la presse (Digital Photo, Savoir tout faire en photographie),

on la retrouve encore à ce jour de temps en temps à l'Académy Photo ou sur des interventions en collèges, des workshops en universités, voire lors de stages aux plus petits en centre d'animations. (en savoir plus)


 

Membre de jury comme ceux de la Fédération Française de la Photographie ou conférencières (Chine, Japon, France),

elle est aussi en effet sollicitée pour son expertise dans le monde.

25 ANS D'EXPERTISE & RÉFÉRENCES DANS LE PORTRAIT

Dans presque toutes ses collaborations, le portrait prendra une grande place.

 

Certain professionnel considère même que c'est l'art où elle est le plus douée !

Du plus jeune ou plus âgé, Isabelle a passé plus de 20 ans à photographier l'être humain, capter un instant, une fraction de seconde, faire ressortir un sentiment, une personnalité, la sublimer !

Que cela soit en studio ou lors d'un reportage, de l'anonyme à l'artiste,

en passant par le chef d'entreprise,  le ministre ou chef d'état, 

Isabelle travaille de la même façon : être à l'écoute, ressentir, orienter, déclencher !

Ayant appris son métier pour des maisons d'exigence et à l'ère de l'argentique, sa technique fait qu'en un clic, tout est dit, tout y est.

​​​​

Toujours en accord avec son sujet, d'un caractère altruiste, un tout autre art sera rentrée dans sa vie en 2008 : celle du portait de bébés et nouveaux-nés !

 

A l'opposé de tous ses autres univers mais forte à ce jour plus de plus de 150 000 personnes photographiés en 15 ans, sa réputation l'a donc suivi dans ce domaine également !

 

Ses portraits d' une grande technicité et emplie d'émotions, à l'instar d'un portrait lors d'un reportage, l'auront en effet amenée, force d'enthousiasme collectif à créer Poupon Star, marque française déposée, partenaire de sages-femmes, voire de maternités "Amis des bébés" ou aux idéaux élevés comme Les Bluets à Paris.

 

 

"Capture a moment", un slogan que le milieu  du reportage lui aura attitré et qui en réalité fonctionne tout aussi bien pour les petits, que pour les plus grands : la différence et touche d'Isabelle Schmitt

bottom of page